Libertés N°38 : Pourquoi nous ne sommes pas Bonapartistes ? :

View this publication on CalaméoPublish at Calaméo or browse the library. La France vit dans l’habitude d’une contestation permanente, celle des « Gilets jaune », mais pas que. Chaque jour de nouvelles catastrophes économiques frappent notre pays, celles-ci paraissent épisodiques lorsque ce sont de grands ensembles qui sont frappés de délocalisation ou de licenciements mais

L’histoire des deux « 14 juillet » :

Puisque nous sommes le 14 juillet, il ne me semble pas inutile de republier cette note sur l’histoire des deux « 14 juillet », ceux de 1789 et 1790 : au-delà de l’histoire elle-même, il n’est pas inintéressant de se poser quelques questions sur l’instrumentalisation des événements et sur le rôle de cette dernière dans la formation d’une

La mondialisation nourrit le chômage en France :

Le chômage est un mal endémique qui touche notre société depuis les années 1970, devenant structurel après être

Compte-rendu du Banquet Camelots du 23 juin 2019 :

La canicule de la dernière semaine de juin s’annonçait tout juste lorsque nous nous sommes retrouvés pour le dernier Banquet Camelot de la saison à Paris ; ce rendez-vous du GAR, incontournable, festif, convivial et traditionnel a permis de rassembler une fois de plus de joyeux amis et fervents défenseurs de la cause royaliste. Ce

Une lecture royaliste des dérèglements climatiques contemporains :

L’écologie est à la mode… Doit-on s’en réjouir ? Bien sûr, il y a l’effet canicule, il y a

Une mesure sociale encore insuffisante : la cantine à un euro :

La pauvreté contrainte est, en France et aujourd’hui, un véritable scandale social, ne serait-ce que parce que notre

Pourquoi nous ne sommes pas Bonapartistes ? :

Une question assez récurrente nous est souvent posée : Pourquoi n’êtes-vous pas Bonapartistes ? Ou tout au moins, pourquoi en tant que Royalistes ne défendons-nous pas la politique de Napoléon Bonaparte face à la révolution ? Sans oublier tous les petits idolâtres du petit corse qui grognent sur nos vidéos chaque fois que l’on formule une critique sur