Le Lys écologique

Logo Lys écologique 4

Pourquoi associer royalisme et écologie ?

A vrai dire, lorsque l’on a pour symbole politique une fleur de Lys, il est quelque peu difficile de passer outre mesure la notion d’écologie. Vous voulez imiter les gauchistes baba-cools ? diront certains… Non pas vraiment ! Il est vrai que tout ce que touche la gauche, soit elle le détruit, soit elle le décrédibilise. Et malheureusement, l’écologie fait partie de ces combats totalement décrédibilisés par les partis politiques républicains.

De plus, sachant que nous œuvrons pour la mise en place d’un régime politique représentatif, succédant à la décadence républicaine, il est tout naturel que nous cherchions ce qu’il y a de meilleur pour notre pays, que ce soit dans le domaine des énergies, de la santé, la nourriture, l’éthique envers les animaux…etc.

Notre logique n’est pas de proposer des taxes à volonté ou de culpabiliser les citoyens dans leur comportement de tous les jours, prétextant qu’à eux seuls ils seraient responsables de tous les malheurs écologiques de la planète. Les catastrophes nucléaires de Tchernobyl (1986) et de Fukushima (2011), ne sont pas l’œuvre des décisions des peuples dans le monde, jusqu’à preuve du contraire. Ni la pollution liée aux gaz d’échappement. Qui a voulu le développement du moteur à combustion, sachant que la première voiture au monde à franchir les 100km/h en 1899, fut une voiture électrique ?

la-jamais-contente-autre-09
La Jamais contente, première voiture à franchir les 100 km/h en 1899, et elle est électrique !

On imagine parfaitement le genre de voitures électriques dont nous aurions pu bénéficier à ce jour, si les constructeurs et les financiers avaient misé sur la motorisation électrique plutôt que le moteur à combustion interne. On aurait des voitures 100% électriques non polluantes, ayant les mêmes capacités que nos véhicules diesel ou à essence actuel. C’était sans compter le pétrole ! Il était plus facile de s’enrichir avec cette matière première indispensable pour les moteurs à combustion, plutôt que de se soucier d’écologie ou d’énergie propre, pour un avenir plus sain !

C’est donc bel et bien ceux qui ont décidé du développement du moteur à combustion, au détriment de l’électrique, qui sont responsables de cette pollution, ainsi que des catastrophes liées au pétrole !

La révolution de l’énergie pourrait toucher profondément la vie des gens – dans leurs choix pratiques de tous les jours – parce qu’une énergie décentralisée est synonyme de liberté. Elle nous rendra capables d’assainir notre environnement, et nous enlèvera notre sentiment d’impuissance.

Mais qui parle de décentralisation énergétique parmi nos chers élus politiques dit écologistes ? Qui parmi eux parlent de l’énergie libre, issue des travaux de Tesla entre autres, à savoir une énergie décentralisée, disponible partout et pas chère ? Parlent-ils aussi des phénomènes « chemtrails » ou du système HAARP ? Délires de complotistes diront certains ! Pas forcément. En tout cas rien n’interdit d’étudier de près ces phénomènes…

La fusion froide, la technologie thermique, la technologie à l’hydrogène, l’énergie hydraulique écologique et l’énergie de l’espace sont toutes des exemples de nouvelles énergies, dont il faut accentuer le développement. Mais il est vrai que ces énergies offrent la possibilité d’une décentralisation, alors que la nucléaire et le pétrole peuvent largement rester entre les mains de lobbies puissants contrôlant ces énergies comme bon leur semble.

Energie libreImaginons un peu ce qu’aurait pu être le monde actuel si l’énergie libre avait été utilisée comme Tesla l’aurait voulu. On aurait eu un vingtième siècle bien plus propre que celui que l’on nous a imposé. Jamais nous n’aurions connu la pollution liée au dégagement des pots d’échappement. Nous n’aurions pas connu non plus ces guerres incessantes pour le pétrole, ni connu ces désastreuses marées noires issues des naufrages des pétroliers. Nous n’aurions pas connu non plus les désastres de Tchernobyl et Fukushima dont les conséquences dureront encore pour des siècles. Les océans, les rivières et les forêts ne seraient plus menacés d’être à nouveau contaminés par des déchets radioactifs, des pollutions de pétrole ou des pluies acides. Jamais nous n’aurions connu également tous ces pylônes à hautes tensions qui cicatrisent nos paysages en rejetant leur pollution électromagnétique.

Pour nous l’écologie ce n’est pas une idéologie découlant de diverses pensées politiques ou économiques au service d’intérêts particuliers. C’est pour cela que nous ne collerons pas un « isme » à écologie. L’écologie est pour nous une pratique constante de la sagesse des lois que la nature nous enseigne. La nature est une entité vivante qui est régie selon des lois, une logique et une adaptation qui se sont forgées au fil de millions d’années. En matière d’empirisme, difficile de faire mieux ! Nous devons avoir l’humilité d’apprendre les connaissances que nous enseigne la nature. L’humilité, le savoir et la sagesse sont les vertus qui pousseront l’homme à mieux respecter son environnement. Bernard de Clairvaux disait : « Je n’ai d’autres maîtres que les hêtres et les chênes. Les arbres et les pierres vous apprendront ce que les maîtres ne sauraient enseigner. »

A ce jour malheureusement, c’est l’homme qui impose à la nature sa logique liée pour sa part à celle de l’argent-roi ! L’homme imprégné d’anthropocentrisme depuis la chute du christianisme, s’est cru obligé de mettre en esclavage la nature elle-même. Mais à trop vouloir jouer les apprentis sorciers, tôt ou tard cela se retournera contre nous. Car comment lutter face à plusieurs millions d’années d’instinct de survie et d’adaptation ?

Notre combat à tous doit se faire dans la mise en œuvre de la future révolution énergétique de notre France de demain, celle du lys écologique. Et au-delà même de notre pays, au service de notre mère la Terre !

CLIQUEZ ICI POUR ACCEDER A LA RUBRIQUE LYS ECOLOGIQUE